Retour

Salarié-e - Entrer en formation ?

Vous êtes salarié-e et vous souhaitez suivre une formation.

Dans la plupart des cas pour vous permettre d'obtenir un niveau de qualification supérieur ou vous réorienter vers un autre métier, vous pouvez prétendre :

Au CPF (Compte personnel de formation)

En fonction de la formation visée, vous pouvez mobiliser vos droits au Compte Personnel de Formation, pour financer tout ou partie du coût de la formation. Le CPF est mobilisable dans les conditions suivantes :
  • La formation doit être éligible au CPF (vous pouvez vérifier cette information en recherchant votre formation sur ce site. Les formations illustrées par le logo "Mon compte formation" sont éligibles. Il convient de vérifier (au survol sur ce logo) que la formation est bien éligible pour les salariés de votre branche professionnelle.
  • Vous devez avoir des heures créditées sur votre compte CPF. Ce compteur est alimenté annuellement par votre employeur (jusqu'à 150h). Vos heures non utilisées au titre du DIF sont reversées pour alimenter votre compte CPF.
  • Vous pouvez monter le dossier en utilisant "mon compte formation" et en créant votre compte.
  • Si le nombre d'heure de formation dépasse vos droits au CPF, vous pouvez indiquer aux cofinanceurs (entreprise, OPACIF...)  que vous êtes d'accord pour mobiliser votre CPF pour accéder à cette formation.

Au CIF (Congé individuel de formation)

Pourquoi faire ?

Pour changer de métier et/ou secteur d'activité ou dans le cas d'évolution dans votre entreprise.
Vous avez trouvé une formation suffisament longue pour vous permettre d'accéder à une qualification ou à un diplôme.

Vous pouvez en bénéficier si :

  • Vous êtes en CDI (Contrat à Durée Indéterminée)
  • Vous êtes en CDD (Contrat à Durée Déterminée)
  • Vous êtes en mission d'intérim

Qui peut m'aider dans ma démarche ?

Ce dispositif est géré par un OPACIF - le plus souvent, il s'agit du Fongecif


Au congé bilan de compétences

Pourquoi faire ?

Le bilan de compétences vous permet d’analyser vos compétences professionnelles et personnelles ainsi que vos aptitudes et vos motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation. Il est mis en œuvre par un organisme extérieur à l’entreprise qui est soumis au secret professionnel.
Le congé bilan de compétences vous permet de bénéficier d’un bilan de compétences sur votre temps de travail ou en dehors de votre temps de travail, et ce, indépendamment des bilans de compétences organisés dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.

Vous pouvez en bénéficier si :

  • Vous êtes en CDI (Contrat à Durée Indéterminée)
  • Vous êtes en CDD (Contrat à Durée Déterminée)
  • Vous êtes en mission d'intérim
  • vous êtes demandeur-euse d'emploi

Qui peut m'aider dans ma démarche ?

Il faut s'adresser à votre employeur ou OPACIF (le plus souvent, il s'agit du Fongecif). Vous pouvez aussi contacter un Conseiller CEP (Conseil en évolution professionnelle) qui peut vous accompagner dans vos démarches.

Au congé VAE

Créée en 2002, la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) est un droit individuel permettant l'accès à la certification au vu des compétences développées tout au long de la vie.

Depuis sa création, ce dispositif enregistre une progression constante qui résulte en majorité de démarches individuelles engagées par des individus souhaitant mettre la VAE au service de leur parcours personnel et professionnel.

Le congé VAE a pour but de permettre au salarié désirant faire valider les acquis de son expérience de s'absenter de son travail pour participer aux épreuves de validation organisées par l'organisme valideur ou pour être accompagné dans la préparation de cette validation.

Chaque salarié des secteurs privé et public (fonctionnaires et assimilés) peut demander à bénéficier d'un congé V.A.E. dont la durée ne peut excéder, par action de V.A.E., 24 heures de temps de travail consécutives ou réparties dans le temps. La demande d'autorisation d'absence doit être faite auprès de l'employeur au moins deux mois avant la date de l'action de la validation.

A signaler :
Le temps nécessaire à la réalisation de la VAE est presque toujours supérieur à cette durée, ce qui impose au salarié de réaliser la VAE en partie sur son temps personnel.

Vous pouvez en bénéficier si :

  • Vous avez au moins 3 ans d'activité : salarié-e, non salarié-e, bénévole, en continu ou non, en rapport avec l'expérience que vous souhaitez valider.

Qui peut m'aider dans ma démarche ?

Vous devez vous adresser à l'Espace métiers de votre territoire.

A l'initiative de votre employeur ( souvent négocié lors des entretiens annuels)
  • Dans le cadre du plan de formation de l'entreprise, le chef d'entreprise peut vous imposer de suivre une formation pour garantir votre adaptation au poste de travail ou vous proposer une formation visant à développer vos compétences.
  • Pour acquérir une qualification adéquate au regard de votre poste de travail, vous pouvez suivre une période de professionnalisation.

A l'initiative de l'individu ou de l'employeur :

  • A des formations hors temps de travail, financées par vos soins dans une logique de promotion sociale ou d'acquisition de compétences. L'offre de formation du CNAM en cours du soir correspond à cette possibilité. Elle vous permet, sur quelques années d'acquérir progressivement les UE du diplôme visé.
  • A la mobilisation de votre CPF (Compte personnel de formation) dans la limite des droits acquis (votre employeur doit vous indiquer le volume horaire de vos droits) et sous réserve que le certification visée soit éligible au CPF dans votre secteur d'activité (vous pouvez accéder à l'information sur l'éligibilité CPF sur ce site. Les formations éligibles sont illustrées par le logo "mon compte formation"  (au survol, vous identifiez si cette formation est éligible pour votre branche professionnelle)
Si vous êtes salarié du secteur associatif, un dispositif de formation courtes à distance vous est ouvert : le chèque formation